Untitled Document

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente dâ€â„¢Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d?Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d?Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 Accueil > Santé > Régime : combattre les fausses idées qui ruinent notre perte de (...)

Régime : combattre les fausses idées qui ruinent notre perte de poids

Perde du poids n’est pas un long fleuve tranquille. En entre autres embûches, les idées reçues sur l’alimentation et les régimes... Pour démêler le vrai du faux, on fait le point sur 13 idées reçues avec notre experte Nathalie Négro, diététicienne et responsable du Centre Nutritionnel des Thermes de Brides-les-Bains.

1 : Quand je prends 1 kg après une invitation, c’est de la masse grasse

Faux : pendant les repas un peu copieux, on accumule de l’eau que le corps met 4-5 jours à perdre.

« Si ces repas sont trop rapprochés, on ne laisse jamais le temps au corps de la reperdre », explique Nathalie Négro, diététicienne et responsable du Centre Nutritionnel des Thermes de Brides-les-Bains .« Mais avec un repas festif par semaine, on stabilise son poids ».

En période d’amaigrissement, la fréquence recommandée est d’un dîner par quinzaine. Lorsque votre poids est stabilisé, vous pouvez passer à un par semaine. « Mais attention, ces repas ne doivent pas devenir des orgies ; l’objectif est de se faire plaisir tous les jours, à chaque repas, afin d’éviter les dérives trop importantes lors des invitations », rappelle Nathalie Négro.

2 : Les bonbons et chewing-gums sans sucre apportent des calories

Vrai : Sans sucre signifie sans saccharose (sucre de table), mais pas exempt d’autres substances sucrantes et caloriques, tels que le fructose (sucre des fruits) ou les polyols (édulcorants naturels que l’on retrouve dans les fruits, comme les pruneaux, les prunes, les cerises, les poires). « Les bonbons et chewing-gums sans sucre contiennent justement des polyols. Or, consommés en grande quantité, ces derniers peuvent provoquer des troubles digestifs (ballonnements, diarrhées) et ne doivent en aucun cas être donnés aux enfants de moins de 3 ans », explique Nathalie Négro.

[Topsante]

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d'Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d'Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

































































































































































NOS VIDEOSNOS AUDIOSNOS MUSIQUESAUTRES LIENS